Le magazine des années 1935-1939 


 Les photos parues dans la presse locale cinq années avant la dernière guerre


SOMMAIRE

Les titres des actualités nationales et internationales

Les évènements Beaufortais

Les conscrits en fête

Les fêtes communales

Loisirs-sports-musique

La vie rurale

Références

Signature


   Accès page   

Editorial

Moins de vingt ans après la fin de la Grande guerre, sur fond de montée en puissance de voisins conquérants et revanchards, la France, confiante dans ses chefs pour l'extérieur, organise sa vie sociale pour plus de justice et de bien-être partagé.
Après un résumé des faits nationaux et internationaux les plus marquants, ce magazine nous fait entrer dans la vie Beaufortaise, par de simples photos, avec l'espoir de susciter votre curiosité et vos commentaires.
Pour partager ces derniers, je vous invite à utiliser le forum.
Je vous livre d'entrée deux sujets:
- dans les encarts publicitaires, une seule enseigne existe encore aujourd'hui, par succession familiale et à peu près, au même endroit;
- la devanture d'un des commerçants annonceurs est conservée dans un musée des environs.
Beaufortais, à vous de jouer.
JMS

LES TITRES DES ACTUALITES nationales et internationales

1935
Le service militaire est porté à deux ans
L'Allemagne dénonce les clauses militaires du traité de Versailles
Présentation de la première émission publique de télévision
Le paquebot Normandie bat le record de la traversée de l'Atlantique

1936
Le Front populaire l'emporte. Léon Blum est président du Conseil
Création d'un sous-secrétariat d'Etat aux sports et aux loisirs
Institution des 40 heures et des congés payés dans certains secteurs
Charcot et Mermoz disparaissent
Jesse Owens triomphe à Berlin

1937
Léon Blum se retire et laisse la place au radical Chautemps
L'exposition universelle de Paris couvre 100 hectares
Le zeppelin Hindenburg explose au dessus de New-York
La capacité civile des femmes est reconnue

1938
Le radical-socialiste Edouard Daladier enterre le Front populaire
Le franc est stabilisé
Le bagne de Cayenne est supprimé

1939
Instauration de la Défense passive
Dissolution du parti communiste
Le 3 septembre, l'Angleterre et la France entrent en guerre contre l'Allemagne

LES EVENEMENTS BEAUFORTAIS

Le goudronnage de la rue Bourguillaume est en cours de réalisation

Claude Chauvière, journaliste et romancière, ancienne secrétaire de Colette, vient de mourir à la Seyne-sur-Mer.
Conformément à son voeu, elle sera inhumée à Beaufort. 

Madame Mazé fêtera son centenaire, à la maison de retraite de Beaufort, le 16 décembre 1939.

Le cortège des personnalités venues assister aux  funérailles du marquis d'Andigné, député de Maine-et-Loire, en l'église de Beaufort.

Mademoiselle Cécile Lemoine, agée de seulement quinze ans, a offert un récital, en l'église de Beaufort, sur les 27 jeux des orgues restaurées en 1935.

Monsieur et madame Carré, entourés de leur famille, ont fêté leurs noces d'or.

Les auteurs du vol du courrier postal de Beaufort courent toujours.
Ci-contre, la voiture qui contenait les sacs est stationnée devant le domicile du convoyeur.


Une école de plein-air est créée en janvier 1936,dans l'ancien collège du château, pour accueillir des enfants nécessitant une surveillance et des soins médicaux anti-infectieux.

Les jeunes gens et jeunes filles de Beaufort ont organisé un bal des célibataires, au mois de mars 1938.


Les pompiers fêtent la sainte-Barbe, en 1934, ci-contre 

LES  CONSCRITS en FETE
 

Les jeunes gens qui vont avoir 20 ans (la classe) sont soumis à la conscription pour alimenter les rangs des armées. Au conseil de révision, on décide de leur aptitude au service.
On ne manque pas de fêter celà et de se retrouver plus tard.

A gauche, les gars de 20 ans en 1936

Ci-contre, les gars de la classe 39 qui organisent leur bal, dans les halles, avec l'orchestre Monvoisin.

Au dessous, ceux de la classe 37

Au-dessus, ce sont les anciens de la classe 17, en 1937 et à gauche, un panaché de vieilles classes.

Ci-contre,les 30 et 40 ans, en 1939, avant le dépôt de gerbes au monument aux morts.


Les 30 ans et à droite les 40 ans en 1935, au monument aux morts

  

A gauche, les 40 ans en 1938, au monument aux morts.

A droite, les 50 et 60 ans, après le banquet, en 1937








A gauche, un groupe d'anciens devant la Caisse d'épargne, après avoir fêté leur anniversa
ire.

LES FETES COMMUNALES

La télévision n'est pas encore dans les foyers. Les jeunes et les anciens préparent, durant l'hiver,les grandes fêtes de l'été.

Deux beaux ballets de la fête des écoles publiques en 1935


La fête d'aviation du 23 juillet 1939 dans la prairie d'Herbe-Mou réunit dix avions.

A gauche, Fernand Lefêvre, un as de la voltige.









Le défilé humoristique de la fête 1935 de la commune libre " la Manique".

Ci-dessous, la noce bretonne en 1938 et l'élection de la rosière en 1935.

L'élection des majestés pour la grande fête du 8 août 1937

A droite, Marie-Thérèse Chartier et ses demoiselles d'honneur

A gauche, les majestés avec les membres du comité des fêtes.


LOISIRS-SPORTS-MUSIQUE

Le concours interrégional de gymnastique de 1937 a réuni, à Beaufort, 2800 gymnastes qui ont défilé dans les rues pavoisées.

En  haut, la préparation des tribunes.
Ci-contre, le défilé passe devant l'hôtel-de-ville.

Une course régionale de vitesse est organisée, en 1936, à Beaufort.

L'Intrépide et sa jeune clique classée en Excellence au concours de La Baule en 1936.

Match de tennis, à Beaufort, en 1938, entre les équipes de Chateauneuf et de Beaufort.

La troupe du patronage, future compagnie "Art et jeunesse" interprète, en 1939, avec succès, la piéce célèbre "Rouget le braconnier".

La boule de fort se joue à Beaufort dans quatorze sociétés.
En 1936, la société la Charmille organise le premier challenge communal.

En 1937, c'est la société de Saint-Pierre-du-lac qui organise le challenge communal.
A gauche, les personnalités et les vainqueurs.

Concours de boules à la Pelouse en 1935.
Les présidents de sociétés se font photographier.
A noter, une femme à droite; concierge peut-être?

 

Les membres de la société les Buttes en photo de famille, en 1935.
Même remarque que ci-dessus.

La même année, à la société de Saint-Pierre-du-lac, avec femmes et enfants.


LA VIE RURALE

En avril 1937, la commune de Beaufort organise le comice agricole cantonal.Cette manifestion destinée à valoriser l'agriculture existe dans le canton depuis 1836.
L'édition de 1937 est présidée par  l'ambassadeur de Belgique.

A droite, portrait de M. Reveillant  conseiller général. 

A l'occasion des fêtes du comice, quatre Beaufortaises habillées à l'ancienne.

Huit sociétés hippiques rurales se rassemblent à Beaufort, en 1937, sous l'égide des haras d'Angers, pour une oeuvre de vulgarisation 

Pour l'élection de 1937 de la Reine des Vins de France, Mlle Dulong a été choisie pour représenter  Beaufort.

Mlle Dulong représentera le canton.
Elle pose avec ses deux demoiselles d'honneur. Au dernier rang, on reconnait, au centre, M. Giladeau, maire de Beaufort, accompagné des autres maires du canton.

















































































































































Références

Le présent magazine a été construit en consultant les éditions du journal "Le Petit-Courrier" diffusé en Maine-et-Loire de 1896 à 1944.
Ce journal a ensuite laissé la place au "Courrier de l'Ouest".
Les photos, toutes extraites des journeaux, ont principalement pour auteurs deux photographes Beaufortais, MM. LENGE et DELLUC. Quelques-unes sont dues à la rédaction du journal. 
Les photos ont été extraites des pages numérisées par les Archives de Maine-et-Loire et rendues disponibles en ligne sur Internet (voir ci-dessous).
Sur chaque photo, le mois et l'année de parution est indiqué, au survol de la souris.
En cliquant sur l'image, il est possible de l'agrandir au format d'origine.

Les encarts publicitaires ont été repris d'une brochure programme diffusée à l'occasion de la grande fête du 8 août 1937.
Une majorité des commerçants de Beaufort y avaient alors fait leur "réclame".

Bibliographie

Pour en savoir plus sur la vie à Beaufort pendant cette période et ... ensuite, il est conseillé de lire le tout nouveau livre:

Une maison à Beaufort de Odile PÉGÉ, 2009, disponible aux Editions Hérault tél. 02 41 55 45 90

Site Internet

Vous pouvez retrouver ici les Archives en ligne de Maine-et-Loire
                          


Haut de page>


Date de mise à jour: 17 novembre 2010                                              Jean-Marie Schio